21/03/2006

le grand n'importe quoi continue...

... je continue sur ma lancé, puisque je suis bien partie... J'ai commencé ma journée alimentaire comme toutes les autres, lorsque je travaille: rien au petit dej, une part de tarte abricot/pêche(j'ai fait un extra parce qu'elle me faisait envie, plus que mon éternel flan individuel, pour un fois) à midi. Evidement, un collègue, qui se soucie de mes douleurs d'estomac, me fait remaruqer que j'ai troquer mon flan contre une tarte, et que je devrais sans doute éviter de boir du café à midi...De qui j'me mêle. Il a encore fallu que j'me justifie, et blablabla.... Résultat, après midi, nausée épouvatable, avec envie, presque qu'irrésistible d'aller me faire vomir(où là, là, la sale excuse, dis plutôt que tu supportais pas l'idée d'avoir mangé, CoCo)...le boulot m'a rattrappé et j'ai laissé celà de côté.

Dans l'après midi, j'ai mangé la moitié de la bar milka choco lait/noisette que j em'étais acheté en cas de coup de barre (z'avez vu, j'fais des progrès...lol).

C'est le soir que ça c'est gâté. J'ai mangé de la salade, des cornichons, 1/4 de pizza rectangulaire 4 fromages, un yaourt au fruit et un macaron 1/2....où est le problème, me direz vous? Ce n'est pas excessif quand on regarde ce que j'ai mangé au totale sur la journée(et oui j 'suis très lucide sur tout ça, et pourtant, ça ne m'empêche pas d'avoir un comportement irresponsable...)...oui mais voilà, le mal de ventre et d'estomac qui m'a tenaillé toute la journée s'est accentué au point d'être insupportable, tout autant que l'idée de cette nourriture dans mon ventre....

Alors en grande looseuse, je suis partie me doucher et j'en ai profité pour tout rendre....

Ensuite j'ai passé le reste de ma soirée à me tordre en deux de douleur, tellement mes brulures d'estomacs étaient intenses, au lieu de faire des calins avec mon chéri.... j'en ai même pleuré de douleur et de rage....

Voilà c'est nul.....

 

Designer: ah j'y est pensé à lui faire faire toutes ses p'tites affaires à Scott, avant de courrir ...mais ça ne l'empêche pas de s'arrêter quand même, même si son réservoir est plein...malheure...lol..mais j'vais y arriver..et t'inquiète, je ne prends pas mal ta dernière phrase, je sais que tu me taquine...

12:31 Écrit par titecoco | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Tu manges comme 4 Coco,

Hier matin, un thé, deux yaourth
Hier midi, deux danio vanilles
Hier soir, un jus de pamplemousse rose de Floride, un soupe aux poireaux (que je fais moi-même et que je surgèle ensuite), un thé, 2 petits paquets de crakers régimes

That's all folks. Là, tu sais rien rendre... Et tu perds du poids même sur cruella.

Pour Scott, si tu lui apprends pas à courrir à tes côtés, tu auras toujours le problème. Pas facile, mais crois-moi, un chien comprend très vite. C'est nous qui sommes brouillons dans nos explications. Il faut être clair, toujours pardonner, et récompenser dès que c'est bon. Exemple: Dagobert savait ouvrir les portes. paas en les poussant, ça c'est facile. En sautant sur la poignée, et en les tirant avec sa langue, puis sa truffe.
je lui avais aussi apprit à faire un truc avant de mordre. Conséquence, il n' ajamais mordu personne, car quand je le voyais faire son truc, j'intervenais avant qu'il ne passe à la phase suivante. Simple, mais efficace. N'oublie jamais, c'est toi le chef, pas lui.

Pour le reste, je me suis défoulé sur mon blog ce matin. j'avais 5 minutes. Tu verras.

Écrit par : Designer | 21/03/2006

Mais titecoco tu nous fais quoi là ????? arrêteuuuu bon sang...tu te fais du mal et tu le sais !
t'es pourtant vraiment pas grosse HEIN !
aller, bonne soirée tite coco et... sage !
bise

Écrit par : jojo | 21/03/2006

Les commentaires sont fermés.